mercredi , 3 juin 2020
Actus
Trottinette, skate et rollers : règles d’usage, assurance et sanctions en cas d’accident

Trottinette, skate et rollers : règles d’usage, assurance et sanctions en cas d’accident

Les utilisateurs du skate-board, de la trottinette et des rollers doivent circuler sur les aires piétonnes. S’ils veulent se déplacer sur les voies automobiles, une habilitation est requise. En cas de transgression de ces règles, des sanctions peuvent être prononcées. Il s’agit, entre autres du paiement d’une amende ou d’une poursuite criminelle auprès du tribunal correctionnel. Éclairage.

Les règles à respecter pour l’usage de la trottinette electrique, des rollers et du skate

Le paysage urbain compte désormais plusieurs usagers des rollers, du skate-board et de la trottinette. Ces engins sont très prisés dans les grandes agglomérations. Depuis les années 2000,  leur nombre a explosé.

Cependant, les adeptes de ces moyens de locomotion dont la trottinette electrique doivent respecter certaines règles de circulation. En tant qu’usagers des rues, ils devront se conformer à des obligations de bon sens et de prudence.

Circuler sur les aires piétonnes

Comme tous les piétons, les conducteurs de ces appareils devront respecter une obligation générale. Il leur sera imposé de circuler sur les trottoirs et les aires piétonnes. En outre, ils auront l’obligation de respecter les feux tricolores et de traverser au niveau des passages piétons.

Par ailleurs, il leur est interdit de descendre sur la chaussée, sur les pistes cyclables et sur les voies de bus. Toutefois, la possession d’autorisations temporaires leur permettrait de se mouvoir sur les voies réservées aux vélos et aux automobiles.

Interdiction de circuler dans la plupart des transports en commun

Certains transports en commun comme les métros, les bus, les tramways et les RER parisiens n’autorisent pas la circulation à roulettes. Aussi la seule solution est de les emporter avec soi. Pour le cas de la trottinette electrique,  il suffit de la plier et de la porter dans ses bras durant tout le trajet en train.

Utilisation interdite dans certaines villes

Des villes comme Bordeaux ou Roanne interdisent strictement la conduite d’engins à roulettes. En cas de transgression, une amende peut être appliquée. Celle-ci s’élève  à 11 euros. Cette mesure a été prise afin d’éviter les collisions entre piétons et usagers de trottinette, de skate et de rollers.

Les sanctions en cas de violation des règles susmentionnées

Une contravention de première classe peut être adressée en cas d’infraction des règles. Elle donne lieu à une amende pouvant aller de 4 à 7 euros. Si l’usager enfreint les obligations sur la circulation piétonne, il doit payer cette somme.

En outre, le tribunal correctionnel sanctionne l’usager d’un engin à roulettes s’il met les passants en danger. A cet effet, l’utilisateur peut encourir  1 an de prison ou 15 000 euros d’amende.

trottinette electrique

La responsabilité civile en cas d’accidents

Les cyclistes doivent respecter une certaine limite de vitesse lorsqu’ils montent leur vtt electrique. Quant aux utilisateurs d’engins à roulettes, ils ne sont soumis à aucunes restrictions. Cependant, en cas d’accident, ils mettent en jeu leurs responsabilités pénale et civile.

Afin de dédommager les victimes, ils devront se tourner vers l’assureur. Aussi, avant de circuler en ville, leur est-il recommandé de vérifier si l’assurance de responsabilité civile est incluse dans les contrats multirisques habitation. Le cas échéant, ils devront demander une extension de garantie propre aux sports à roulettes.

A propos de Assurance Crédit

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


(obligatoire)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>